Pour votre correspondance CAMIEG 92011 Nanterre Cedex

Vaccination adultes

La vaccination nous concerne tous, à tout âge. Se faire vacciner permet d’éviter la propagation de maladies infectieuses à l’ensemble de la population.
Se protéger soi-même, c'est protéger ses proches et la collectivité. Et réciproquement, la vaccination des autres, me protège !

Suivre le calendrier vaccinal et effectuer un rattrapage si besoin

La mise à jour des rappels vaccinaux à l’âge adulte est importante. La protection qu’offrent les vaccins ne dure pas toute la vie. Les défenses du corps diminuent avec le temps et doivent être réactivées.

Les vaccins recommandés

A partir de 25 ans, il est recommandé de faire les rappels des vaccins qui ont pu être faits pendant l’enfance, il s'agit notamment de :

  • Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite : rappels à 25, 45, 65 ans puis tous les 10 ans ;
  • Rougeole, Oreillons, Rubéole (pour les personnes nées après 1980, il faut avoir reçu deux doses de vaccins) ;
  • Coqueluche : rappel à 25 ans.

Pour les personnes non vaccinées contre le méningocoque C, il est recommandé une dose unique, à partir de 12 mois et jusqu'à 24 ans inclus.

La vaccination protège aussi ses proches ! La vaccination contre la coqueluche, par exemple, permet de préserver les femmes enceintes ou qui viennent d'accoucher et d'éviter la transmission aux enfants de moins de 6 mois qui n'ont pas encore reçu toutes les doses du vaccin.

Suivre le calendrier vaccinal

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations et le rythme des injections pour les personnes résidant en France, en fonction de leur âge. Il est actualisé chaque année par le Ministère de la Santé.

Faites le point régulièrement avec votre médecin traitant, ou le pédiatre de vos enfants, et essayez de suivre les échéances préconisées. N’oubliez pas de faire inscrire vos vaccinations dans votre carnet de santé (ou carnet de vaccination).

Consulter le calendrier vaccinal 2019

Vos vaccins ne sont pas à jour ?
Pour le rattrapage des vaccins en retard, il n’est pas nécessaire de tout recommencer, il suffit de reprendre la vaccination au stade où elle a été interrompue. Parlez-en à votre médecin traitant !

La prise en charge des vaccins

Sur prescription médicale, les vaccins du calendrier vaccinal sont remboursés à 65% pour la part de base. La part complémentaire Camieg complète le remboursement à hauteur de 100%.

Vaccins pris en charge par la Camieg

Vaccins obligatoires

Vaccins recommandés pour tous

Vaccins recommandés dans certaines situations

 

 

  • Diphtérie
  • Tétanos
  • Poliomyélite

 

  • Coqueluche
  • Hépatite B
  • Infections à Haemophilus influenza B (à l'origine de la méningite)
  • Infections invasives à méningocoque du sérogroupe C 
  • Infections à pneumocoque 
  • Oreillons
  • Rougeole
  • Rubéole


Plus d'informations sur les vaccins obligatoires et recommandés sur Vaccination info-service.

La prise en charge de l'injection du vaccin

L'injection du vaccin est prise en charge par la Camieg dans les conditions habituelles : elle est remboursée à 70 % si c'est le médecin qui vous vaccine lors d'une consultation, ou à 60 % si c'est une infirmière qui vous vaccine, sur prescription médicale. La Camieg prend en charge la part complémentaire.

 L'injection du vaccin peut être prise en charge à 100 % pour les personnes atteintes de certaines affections de longue durée.

Les vaccins recommandés pour les voyageurs

Certains vaccins sont recommandés, voire obligatoires, pour partir dans certains pays étrangers (exemple : vaccin contre la fièvre jaune, le choléra...). Ces vaccins ne sont pas remboursés par la Camieg. 

Consultez votre médecin traitant 2 à 3 mois avant votre départ ou informez-vous auprès d'un centre de vaccination internationale.