Pour votre correspondance CAMIEG 92011 Nanterre Cedex

Tabac - Alcool

Outre leurs effets sur la santé, les consommations de tabac et d'alcool peuvent entraîner une dépendance.

Tabac, alcool... Addictions et lutte contre la dépendance

Prenant souvent la forme d'une addiction, le tabagisme et la prise d'alcool altèrent considérablement la santé. L'alcool entraîne notamment des maladies du système digestif. Le tabac, quant à lui, provoque des maladies respiratoires et augmente le risque cardiovasculaire. En France, les jeunes sont de plus en plus touchés par les effets d'une consommation précoce.

Les addictions en question

Les addictions posent, en France comme à l’échelle européenne et dans le reste du monde, un problème de santé publique majeur, dont les impacts sont multiples qu’ils soient sanitaires, médicaux et sociaux.

La notion de conduite addictive comprend à la fois les addictions aux substances psycho actives (alcool, tabac, drogues illicites) mais également les addictions comportementales (jeu, par exemple). L’addiction se caractérise par l’impossibilité répétée de contrôler un comportement.

Tabac et dépendance

Le tabac contient de la nicotine, qui possède un effet «éveillant», anxiolytique et coupe-faim. Les produits du tabac (cigarettes, tabac à rouler...) sont composés d’additifs (humectants, saveurs…).
La combustion de ces produits crée de nouveaux composants (monoxyde de carbone, goudrons...) nocifs pour la santé.

Les effets nocifs du tabac

L’ensemble des composants du tabac agit en particulier sur : 

  • la fonction cardiovasculaire : le tabac augmente la pression artérielle, accélère le rythme cardiaque et détériore les artères ;
  • la fonction respiratoire : les fumeurs s’exposent notamment au risque de bronchite chronique et de cancer du poumon ;
  • la fonction digestive : la nicotine augmente la sécrétion des acides gastriques et agit sur le système nerveux central ;
  • le tabac limite l’apport d’oxygène au cerveau et aux muscles. Il est responsable de maux de tête, de vertiges et d’une diminution de la résistance à l’exercice. 

Aide au sevrage tabagique
La dépendance au tabac est confirmée chez la plupart des fumeurs. Si vous souhaitez arrêter de fumer, la Camieg vous accompagne dans votre démarche d’arrêt du tabac en prenant en charge, sous certaines conditions, les substituts nicotiniques.

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez également consulter le site de Tabac Info service.

Abus d'alcool, les risques à long terme

On constate que depuis plusieurs décennies, la consommation d’alcool en France est en diminution régulière. Cependant, on observe aujourd’hui une précocité du rapport à la consommation d’alcool. Les pratiques semblent évoluer vers une absorption toujours plus importante, toujours plus fréquente. Ainsi l’ingestion rapide d’alcool qui peut entraîner un "chaos éthylique" est devenue une pratique aussi visible qu’inquiétante.

 

Action de prévention "Santé des jeunes"

Dans le cadre du plan "Santé des jeunes", les messages de prévention ainsi que les actions des centres de soin et d’accompagnement sont développés dans le but de convaincre un public qui se croit invulnérable du fait de sa jeunesse.

 

Êtes-vous dépendant ?

Il est conseillé de respecter 4 règles pour éviter les risques dus à une consommation excessive d’alcool : 

  • pas plus de 4 verres* en une seule occasion ;
  • pour les femmes, pas plus de 2 verres par jour et pour les hommes, pas plus de 3 verres par jour ;
  • au moins un jour par semaine sans alcool ;
  • aucune boisson alcoolisée : quand on conduit un véhicule, quand on travaille sur une machine dangereuse, quand on exerce des responsabilités qui nécessitent vigilance et précision, quand on prend certains médicaments, pendant une grossesse.

* verre standard : un verre de bière ou un apéritif ou un verre de vin.

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez également consulter le site de l’INPES.

Vous pouvez également évaluer votre consommation via un questionnaire en ligne.

Les jeunes et la dépendance

Les pratiques addictives évoluent et les études menées par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies montrent que leurs victimes sont de plus en plus jeunes. Sont aujourd’hui admis dans les consultations hospitalières d’urgence des adolescents, et même des préadolescents, dépendants à une substance, ou à plusieurs car les mélanges sont fréquents : cannabis et tabac, médicaments et alcool.
Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez également consulter le site Drogues et dépendances.