Pour votre correspondance CAMIEG 92011 Nanterre Cedex

Pollution intérieure

+ D'INFOS
Maison et enfants

Nous passons beaucoup de temps à notre domicile. Pourtant, nous ne nous rendons pas toujours compte que la pollution s’y installe. Mais en adoptant quelques gestes simples, nous pouvons agir favorablement sur notre environnement et notre santé.

Adopter les bons gestes pour assainir nos intérieurs

La pollution intérieure à notre domicile ou notre lieu de travail peut avoir une répercussion sur notre santé, et plus particulièrement pour les personnes souffrant d’asthme. Quels sont les risques et comment faire pour garder un environnement sain ?

Les gestes quotidiens


La pollution intérieure peut gêner notre confort, voire aggraver ou déclencher des maladies. Mais des gestes simples peuvent nous aider à agir favorablement sur notre environnement et notre santé :

  • Aérez chaque jour, et plus particulièrement pendant des travaux ou les activités ménagères ;
    Soyez vigilant dans le choix de vos produits d’entretiens de la maison (décryptage des étiquettes, choix du contenant, etc.)
  • Respectez les doses d’utilisation des produits (dont les produits éco-labellisés) d’entretien, d’hygiène et de bricolage conseillées sur l’étiquette ;
  • Evitez de fumer dans votre logement (la fumée de cigarette contient de nombreux produits toxiques) ;
  • Evitez l’usage de sprays désodorisants, encens et bougies parfumées ;
  • Entretenez votre système d’aération afin d’évacuer odeurs, polluants et humidité.

Asthme et pollution intérieure : Diminuer les allergènes

Si vous souffrez d’asthme, un soin particulier doit être apporté à certains éléments de votre domicile afin de réduire les risques d’aggravation de votre maladie :

  • Maintenez la température à 19° afin d’éviter le développement d’acariens et de moisissures ;
  • Privilégiez les housses synthétiques ;
  • Evitez moquettes et peluches ;
  • Evitez les produits ménagers irritants.

Intoxication au monoxyde de carbone


Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore. Il se forme lorsque l’apport d’oxygène est insuffisant lors de la combustion d’un combustible carboné (bois, charbon, gaz naturel, butane, mazout de chauffage). Il se diffuse rapidement en intérieur et peut être mortel.


Afin d’éviter toute intoxication, des mesures simples peuvent être mises en place :

  • N’utilisez pas les chauffages d’appoint en continu ;
  • Vérifiez et entretenez les installations de chauffage  avant chaque hiver.


Les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone sont des maux de tête, vertiges, nausées, vomissements.
Si les personnes présentes dans une pièce ont ces symptômes, évacuez les lieux et appelez le 15 ou le 112.