Pour votre correspondance CAMIEG 92011 Nanterre Cedex

Grand froid

+ D'INFOS

Face au grand froid, le corps cherche à s’adapter et met en place des mécanismes de régulation thermique. Adapter son comportement lors de ces changements climatiques permet de se protéger et d’éviter certains désagréments.

Se protéger en cas de grand froid

Comme pour la chaleur, le corps réagit lorsqu'il est exposé au froid. Il existe également des précautions à prendre pour s’en protéger et d’autant plus pour les personnes les plus vulnérables (travailleurs extérieurs, personnes âgées, patients sous traitements, enfants etc.).

Comprendre la réaction de son corps

Lorsque les températures extérieures chutent, le corps lutte pour se maintenir à 37°. Il fait davantage appel au phénomène de dépense énergétique et les frissons accentuent l’activité musculaire pour obtenir une augmentation de la production de chaleur. Les vaisseaux de la peau diminuent de calibre lors de l’exposition au froid pour se concentrer sur l’envoi du sang vers les organes vitaux.

Par ailleurs, il faut également prendre en compte que les températures ressenties peuvent être différentes des températures réelles en fonction de l’exposition au vent ou à l’humidité.

Les bons conseils pour se protéger du froid

Certains conseils peuvent vous permettre de moins ressentir le froid. Par exemple :

  • Habillez-vous avec plusieurs épaisseurs de vêtements et prévoyez une couche imperméable sur le dessus ;
  • Couvrez les zones de votre corps exposées au froid : portez des gants, une écharpe et un bonnet ;
  • Portez des chaussures imperméables et qui ne vous serrent pas les pieds ;
  • Evitez de porter des vêtements humides ;
  • Mangez chaud et buvez des boissons chaudes ;
  • Evitez les boissons alcoolisés qui endorment les signaux d’alerte du froid mais ne réchauffent pas ;
  • Limitez les activités extérieures et évitez de sortir le soir et la nuit ;
  • Prenez garde aux chocs thermiques.

 

A votre domicile :

  • Maintenez une température autour de 19° ;
  • Fermez les portes des pièces inutilisées ;
  • Aérez votre logement chaque jour.

 

Pour se prémunir des risques d’intoxication au monoxyde de carbone et d’incendie :

  • Faites entretenir vos appareils de chauffage et faites ramoner vos poêles et cheminées ;
  • N’utilisez pas en continu les chauffages d’appoint et poêles à bois ;
  • N’utilisez jamais un barbecue, un brasero, une cuisinière ou autres appareils inappropriés pour vous réchauffer ;
  • Ne bouchez pas aérations.

Par ailleurs, certaines personnes et/ ou activités sont plus à risque lors des épisodes de froid. Soyez d’autant plus vigilent si vous êtes un travailleur extérieur, une personne âgée, une personne à mobilité réduite, parent d’un bébé ou de jeunes enfants, une patient sous traitement et/ou souffrant d’insuffisance cardiaque, respiratoire ou d'angine de poitrine.

Aider une personne en détresse

Si vous constatez qu’une personne est en danger, appelez les numéros d’urgence : 15 (Samu), 18 (Pompiers) ou 112 (numéro d’appel européen). Ces numéros sont gratuits et peuvent être composés sans crédit et sans déverrouiller le téléphone.

 

Le plan Grand froid

Comme le plan national canicule, le plan Grand froid, a plusieurs niveaux. Pour sa part, il est déclenché par les préfectures en fonction des températures ressenties. Le premier niveau, le plan Froid, permet au Samu social de renforcer ses effectifs pour gérer les demandes de placement en centre d’hébergement.
Le deuxième niveau, le plan Grand froid, lancé à l’appréciation des préfets, permet de réquisitionner des lieux afin d’augmenter le nombre de places d’hébergement.
Le 3e niveau, le plan Froid extrême est exceptionnellement enclenché si les températures ressenties sont inférieures à -10° la nuit.