Pour votre correspondance CAMIEG 92011 Nanterre Cedex

Vaccin antigrippe

La grippe affecte plus particulièrement les seniors car ils sont plus fragiles. La vaccination permet de s'en protéger.

Cette année encore, la grippe va faire très mal : protégeons-nous, protégeons nos proches, vaccinons-nous

La grippe est une affection virale considérée comme bégnine. Néanmoins, chez les seniors, elle peut avoir de graves conséquences car leur santé est plus fragile. Ces derniers peuvent s'en prémunir en se faisant vacciner chaque année. Grâce à un dispositif national, ils en bénéficient gratuitement après 65 ans.

La grippe, une maladie trop souvent sous-estimée

La grippe touche plus de 2 millions de personnes chaque année en France. Cette maladie se caractérise par des symptômes très marqués pouvant vous obliger à rester au lit plusieurs jours :

  • fièvre élevée dépassant 39° ;
  • douleurs musculaires ;
  • gêne respiratoire ;
  • grande fatigue.

Ces symptômes rendent difficile la pratique des activités habituelles et peuvent se prolonger pendant plusieurs semaines après l’épisode grippal. Souvent considérée comme une maladie saisonnière banale, c’est en réalité une maladie infectieuse qui peut faire courir des risques sérieux aux personnes dont l’état de santé est déjà fragilisé. Les complications comprennent notamment des pneumonies ou l’aggravation de maladies comme la bronchite ou l’asthme.

La grippe est aussi très contagieuse. Votre entourage peut, à votre contact, contracter la maladie. Le virus se transmet essentiellement par voie aérienne : le patient grippé projette dans l’air ambiant de grandes quantités de virus grippal chaque fois qu’il parle, qu’il tousse ou éternue. 

 Pour se protéger contre la grippe, il faut donc éviter le contact direct avec les projections émises par les personnes infectées car de simples mesures d’hygiène (lavage des mains, aérations des pièces….) ne suffisent pas.

Parce que la grippe ne bénéficie aujourd’hui d’aucun traitement curatif totalement satisfaisant et parce que les différents virus de la grippe peuvent évoluer au fil du temps, la vaccination annuelle est le seul moyen efficace de prévention contre la grippe.

"Halte aux virus de l’hiver : la minute prévention" par Santé publique France. 
Qu'est-ce que la grippe ?

Le vaccin, le moyen le plus efficace pour se protéger

La vaccination consiste à mettre le corps en contact avec le virus, mais un virus inactivé, purifié, rendu inoffensif. Grâce à elle, votre organisme développe une défense immunitaire qu’il garde en mémoire et qu’il oppose au virus lorsque celui-ci fait son apparition.

 Le vaccin n’est efficace qu’au bout de 10 à 15 jours, il est donc important de se faire vacciner avant la déclaration des premières grippes dès que le vaccin est disponible.
La composition du vaccin est revue chaque année, il est donc important de renouveler la vaccination chaque automne.

 "Halte aux virus de l'hiver : La minute prévention" par Santé publique France

Pourquoi se faire vacciner contre la grippe ?

En complément, adoptez, dès que les virus grippaux circulent, une série de gestes simples, appelés aussi "gestes barrières", destinés à limiter la transmission de virus.

En savoir plus sur notre page "Bactéries et virus"

Campagne de vaccination 2019-2020 : les conditions de prise en charge

Pour vous prémunir efficacement de la maladie, la Camieg vous recommande un moyen de prévention efficace contre la grippe saisonnière : la vaccination.

La campagne de vaccination antigrippe saisonnière s’adresse tout particulièrement aux personnes les plus fragiles face au virus de la grippe. C’est pourquoi le vaccin est pris en charge à 100 % sans avance de frais (la consultation du médecin et l’injection par une infirmière sont pris en charge dans les conditions habituelles) pour :

  • Les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • Les patients (y compris les enfants à partir de 6 mois) atteints de maladies chroniques notamment des pathologies suivantes :

    • Diabète de type 1 et diabète de type 2,
    • Mucoviscidose,
    • Maladies des coronaires, insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies,
    • Maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique, bronchiectasies, hyperactivité bronchique, dysplasie broncho-pulmonaire),
    • Insuffisance respiratoire chronique,
      ...

  • Les femmes enceintes quel que soit le trimestre de grossesse ;
  • L’entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risques de grippe grave ;
  • Les personnes présentant un surpoids ou obésité (IMC supérieur ou égal à 40) ;
  • Les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ainsi que dans un établissement médico-social avec hébergement, quelque soit leur âge.

Votre médecin traitant, votre interlocuteur privilégié

Ne prenez plus de risque avec la grippe saisonnière : parlez-en à votre médecin traitant. Il pourra vous informer sur les risques que vous feraient courir la grippe et votre tolérance au vaccin. C’est lui qui déterminera l’opportunité de cette vaccination en fonction de vos maladies et de vos traitements.

Si vous n’avez pas reçu votre imprimé de prise en charge au titre de votre situation médicale (notamment pour les femmes enceintes), votre médecin pourra vous prescrire le vaccin qui vous sera délivré gratuitement par votre pharmacien à 100 %.

Les formalités pour la campagne 2019-2020

La campagne de vaccination se déroule jusqu'au 31 janvier 2020 en France métropolitaine, Martinique, Guadeloupe et Guyane.

 NOUVEAUTÉ 2019-2020 : Cette année, les pharmaciens formés et volontaires peuvent vacciner contre la grippe les patients majeurs.

+ SIMPLE : toutes les personnes majeures éligibles à la vaccination, qu’elles aient ou non été déjà vaccinées, peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie (en présentant le bon de prise en charge) et se faire vacciner par le professionnel de leur choix :

  • médecin ;
  • infirmier (sans prescription médicale préalable) ;
  • pharmaciens volontaires ;
  • sage-femme (pour les femmes enceintes et l'entourage du nourrisson de moins de 6 mois).

La prescription préalable du médecin reste nécessaire pour les patients de moins de 18 ans.

Les personnes qui ont déjà fait une réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieure doivent recevoir une prescription médicale avant de se faire vacciner.

Vous n’avez pas reçu votre bon de prise en charge ?

Si vous pensez être concerné par le dispositif (femme enceinte, personne souffrant d'obésité (IMC supérieur ou égal à 40) ou personne de l’entourage familial d’un nourrisson fragile) et que vous n’avez pas reçu votre bon de prise en charge, renseignez-vous auprès de votre médecin traitant, de votre sage-femme ou de votre pharmacien.

Ces derniers pourront vous délivrer un bon de prise en charge permettant d’obtenir gratuitement le vaccin. Vous pourrez ensuite vous faire vacciner par le professionnel de santé de votre choix.