Pour votre correspondance CAMIEG 92011 Nanterre Cedex

Ostéoporose

+ D'INFOS
Photo d'une senior avec un verre de lait

Touchant plus particulièrement les femmes, l'ostéoporose est une maladie qui fragilise les os et augmente les risques de fracture.

L'ostéoporose : prévention et dépistage

Favorisée entre autres par l'âge ou des facteurs héréditaires, l'ostéoporose entraîne une altération du tissu osseux. Cette maladie passe souvent inaperçue mais elle accroît des risques de fractures. Détectée grâce à un examen d'ostéodensiométrie, son apparition et ses effets peuvent être partiellement limités grâce à quelques règles d'hygiène de vie.

L’ostéoporose, une maladie favorisée par l’âge

Une affection touchant les os

L’ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration de la microarchitecture du tissu osseux, responsable d’une fragilité osseuse, donc d’une augmentation du risque de fracture.

Souvent qualifiée de maladie silencieuse, elle ne se manifeste par aucun signe ou douleur. La maladie est souvent décelée suite à un choc anodin ou au moment d’une fracture du col du fémur, du poignet ou d’une vertèbre.

Les facteurs favorisant l’ostéoporose

L’ostéoporose liée à l’âge est la plus fréquente en raison de la diminution inéluctable de la masse osseuse avec l’âge. Elle est deux fois plus fréquente chez la femme en raison des changements hormonaux à la ménopause. Cependant, l’ostéoporose liée à l’âge n’épargne pas l’homme, chez qui elle intervient cependant à un âge plus avancé.

L’ostéoporose peut être induite par certaines pathologies (hyperthyroïdie, certains troubles hormonaux…) qui peuvent contribuer à la perte osseuse ou par certains médicaments (les corticoïdes pris sur une longue durée) qui peuvent empêcher d’absorber correctement le calcium.

Le dépistage : l'ostéodensitométrie

L’ostéodensitométrie est un examen radiologique qui mesure la densité osseuse.

 Prise en charge du dépistage de l’ostéoporose
Depuis juillet 2006, cet examen est pris en charge à 70% (la part complémentaire prend en charge le ticket modérateur) sur prescription médicale et pour les patients présentant des facteurs de risques.

Les facteurs de risque identifiés :

  • Antécédents familiaux d’ostéoporose ou de fractures ;
  • Faible poids corporel ;
  • Ménopause précoce (avant 40 ans) ;
  • Traitement prolongé par cortisone ;
  • Hyperthyroïdie ou hyperparathyroïdie.

La prévention de l'ostéoporose

S’il est impossible de modifier certains facteurs de risque d’ostéoporose tel que l’âge, le sexe féminin, les facteurs héréditaires, il est possible d’agir sur beaucoup d’autres facteurs notamment par l’observation de règles d’hygiène de vie.

L’activité physique

L’activité physique, qui joue un rôle prépondérant dans l’établissement du pic de masse osseuse chez l’enfant, permet tout au long de la vie d’entretenir la musculature et l’équilibre et de ralentir la diminution de la masse osseuse.

Une alimentation équilibrée et diversifiée

Tout au long de la vie et plus particulièrement pendant la croissance et à partir de 60 ans il est important de consommer suffisamment de calcium, présent principalement dans le lait et les produits laitiers. De plus, la lumière du jour et du soleil active la vitamine D, indispensable à la fixation du calcium.

Le tabac et l’alcool

L’un des effets du sevrage tabagique et de la maîtrise de la consommation d’alcool est la réduction du risque d’ostéoporose.

Le maintien d’un poids et d’un IMC normal

Un faible poids et un faible indice de masse corporelle (poids/ taille²) sont corrélés à un risque accru d’ostéoporose et de fracture ostéoporotique.

Pour toute information complémentaire concernant l’ostéoporose et son dépistage, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.