Pour votre correspondance CAMIEG 92011 Nanterre Cedex

11 vaccins de 0 à 2 ans

+ D'INFOS

Onze vaccins sont désormais obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.
Auparavant, seules trois injections étaient obligatoires : le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Huit autres, déjà recommandés complètent le dispositif de protection pour les moins de 18 mois.

La vaccination, des bénéfices pour la santé de tous

La vaccination est un moyen de prévention efficace pour lutter contre de nombreuses maladies infectieuses graves et potentiellement mortelles. Faire vacciner ses enfants, c’est les protéger mais aussi, protéger les autres notamment les plus fragiles et les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner (femmes enceintes, personnes malades…). 

L’Organisation Mondiale de la Santé estime que 2 à 3 millions de décès sont évités chaque année dus à la diphtérie, au tétanos, à la coqueluche et à la rougeole.

Onze vaccins obligatoires pour les nourrissons

Les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’infection à Haemophilus influenzae b (à l’origine de la méningite), l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole sont obligatoires chez les nourrissons nés à partir du 1er janvier 2018.

A compter du mois de juin 2018, sans ces vaccins, ces enfants ne pourront pas entrer en collectivité (sauf contre-indication médicale).

Si dans les faits, 70% des enfants sont déjà vaccinés contre ces 11 maladies, ce taux est bien insuffisant pour garantir une couverture vaccinale collective efficace (taux visé de 95 %) et lutter contre des maladies infectieuses graves. Ces dernières années, certaines sont réapparues (épidémie de rougeole en France et en Europe), avec cette mesure le ministère des Solidarités et de la Santé veut éviter qu’elles ne se propagent et assurer un bon niveau de protection à l’ensemble de la population, petits et grands !

 "La polio, la rougeole, le tétanos, l'hépatite B etc., c'est vraiment si dangereux ?"
Vidéo réalisée en partenariat avec le ministère des Solidarités et de la Santé

De 0 à 2 ans, 10 injections contre 11 maladies

Les enfants, pour être protégés au mieux par la vaccination, doivent recevoir 10 injections au cours de leurs deux premières années.

  • 2, 4 et 11 mois : Vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la Poliomyélite ; la coqueluche ; l’Haemophilus influenzae b ;  l’hépatite B ; le pneumocoque. (3 injections).
  • 5 et 12 mois : Vaccination contre le méningocoque C (2 injections). Des rattrapages sont possibles jusqu’à 24 ans.
  • 12 et 16 à 18 mois : Vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (2 injections).

En savoir + sur le parcours vaccinal : des nourrissons (0-2 ans) ; des enfants jusqu’à 13 ans.

Prise en charge de ces vaccins

L’achat des vaccins est remboursé sur prescription médicale, il est pris en charge intégralement par la Camieg (à 65 % sur la part de base et à 35 % sur la part complémentaire).

Le pharmacien vous délivrera les vaccins sans avance de votre part s’il pratique le tiers payant, sinon il vous remettra un volet de facturation que vous transmettrez à l’adresse suivante : Camieg - 92 011 Nanterre Cedex. Votre enfant pourra être ensuite vacciné par le médecin lui-même ou par un(e) infirmièr(e) (dans ce cas, le médecin aura établi préalablement une prescription médicale).

La consultation chez le médecin et l’injection sont remboursées dans les conditions habituelles.

Vous avez également la possibilité de faire vacciner votre enfant dans un centre de PMI (protection maternelle et infantile) ou dans un centre de vaccination gratuit. Renseignez-vous auprès de votre mairie.