Pour votre correspondance CAMIEG 92011 Nanterre Cedex

Etre ayant droit en régime complémentaire seul

Photo d'une jeune femme et de ses parents

Vous êtes apparenté à un ouvrant droit du régime spécial des IEG, et vous êtes vous-même affilié à un autre régime obligatoire d’assurance maladie. Pour un meilleur niveau de protection, vous pouvez bénéficier des prestations complémentaires relevant de la Camieg sous certaines conditions de ressources.

Vous bénéficiez du régime complémentaire Camieg

Le bénéfice du régime complémentaire est ouvert :

  • aux conjoints, partenaires de PACS, concubins ;
  • aux enfants célibataires de moins de 26 ans à charge (étudiants ou non) ;
  • aux enfants orphelins d’un parent et handicapés (sans condition d’âge) ;
  • aux enfants atteints d’un handicap médicalement reconnu avant leur 21e anniversaire (sans condition d’âge).

    Ce bénéfice est conditionné au niveau de vos ressources personnelles, vos revenus déclarés ne doivent pas dépasser un plafond fixé annuellement.

Ouverture et/ou renouvellement des droits complémentaires

Demande de rattachement initiale

Lors de votre première demande de rattachement ou lorsque vos droits complémentaires ont été fermés plus d’un an, vous complétez le formulaire Demande de rattachement des membres de la famille au régime complémentaire d’assurance maladie des IEG. Vous devrez notamment joindre la copie de vos deux derniers avis d’imposition.

Pièces à fournir (liste présente au dos du formulaire de demande de rattachement) : 

  • une copie de la carte nationale d’identité, du passeport si vous êtes de nationalité française ou ressortissant d'un État de l'UE/EEE ou de la Suisse ;
  • une copie du titre ou document de séjour en cours de validité si vous êtes ressortissant d'un État hors UE/EEE et Suisse ;
  • une copie du livret de famille à jour, ou tout autre document faisant apparaître le lien de parenté avec l’ouvrant droit ;
  • une copie du document délivré par la mairie, le greffe du tribunal, le notaire ou l’agent diplomatique ou consulaire qui a enregistré le PACS ;
  • un certificat de concubinage établi par la mairie de votre domicile, ou le formulaire Camieg (attestation sur l’honneur de vie commune) ou sur papier libre ;
  • l’attestation de droits Vitale ;
  • la copie complète (4 pages) des deux derniers avis d’impôt sur le revenu sur lesquels figure le demandeur ;
  • un relevé d’identité bancaire ou postal au nom et prénom du demandeur, accompagné du formulaire Camieg "Déclaration de coordonnées bancaires" ;
  • pour les enfants handicapés, la carte d’invalidité mentionnant le taux d’incapacité délivrée par la MDPH (ou ex-COTOREP).

Joignez bien tous les justificatifs demandés car un dossier incomplet ne permettra pas l’étude de votre demande.

Les droits complémentaires sont ouverts par année en cours (N) sur la base de l’examen des revenus de l’année N-2. La date de début d’attribution des droits est la date de votre demande.

Renouvellement annuel des droits

Vous n’avez pas de démarches à effectuer ! La Direction générale des finances publiques (DGFIP) communique vos ressources à la Camieg à l’automne pour examen de vos droits pour l’année suivante.

Vous êtes bénéficiaire du régime complémentaire, la Camieg vous transmet, en fin d’année, une attestation de droits complémentaires qui vous couvre jusqu’au 31 décembre de l’année qui suit.

En savoir plus en consultant la page Justifier de ses ressources.

Vos remboursements de soins

Vous percevez des remboursements de la Camieg uniquement sur la part complémentaire, consultez le tableau des garanties. Vous dépendez d’un autre organisme de Sécurité sociale pour la prise en charge de votre part de base (régime général, étudiant, agricole…).
Quels liens entre ces deux organismes ? Comment s’effectuent vos remboursements ? On vous l'explique.

Remboursement de la part de base

Lorsque le professionnel de santé utilise votre carte Vitale délivrée par votre organisme de base d’assurance maladie, un flux électronique parvient directement à ce dernier, vous n’avez alors rien à lui transmettre. En revanche, si le praticien vous remet une feuille des soins, vous l’adressez par courrier à ce même organisme afin de recevoir votre remboursement de la part de base.

N’envoyez pas vos feuilles de soins à la Camieg !


Remboursement de la part complémentaire Camieg

Dans une majorité de cas, un échange informatique de données, appelé "lien NOEMIE"*, intervient entre votre organisme d’assurance maladie et la Camieg. Dans ce cas, vous n’avez rien à adresser à la Camieg pour vous faire rembourser de la part complémentaire.

Par contre, si la mention "ces informations ont été transmises à votre organisme complémentaire" n’apparaît pas sur votre décompte, transmettez-le à : Camieg 92 011 Nanterre Cedex (en cas de tiers payant partiel -réalisé uniquement sur la part de base-, joignez la facture acquittée des soins au décompte).

* Si vous souhaitez qu’un lien NOEMIE soit mis en place (et que vous n’êtes pas adhérent, par ailleurs, à une mutuelle), nous vous invitons à contacter la Camieg pour en faire la demande.

Suivre vos remboursements complémentaires

Grâce au compte Ameli, les assurés du régime général (affiliés auprès d’une Caisse primaire d’assurance maladie) bénéficiaires de la part complémentaire Camieg peuvent consulter, en plus des paiements effectués au titre de la part de base, la part complémentaire remboursée par notre organisme.

Vous n’avez pas accès au compte Ameli ? Vous recevez périodiquement un décompte papier récapitulant les soins et montants remboursés par la Camieg.

Vos informations personnelles changent

Vous déménagez, changez de banque… afin que votre dossier soit tenu à jour, informez la Camieg de tout changement de situation. Soyez vigilant à la bonne lisibilité des documents, de plus votre dossier doit réunir l’ensemble des justificatifs demandés.

Prenez soin de votre santé

La santé est un bien qu’il faut savoir protéger à tous les âges de la vie. La Camieg développe, à travers ses antennes régionales, des actions ciblées en prévention santé qui peuvent vous concerner ! Nutrition et activités physiques, prévention des addictions, des maladies chroniques, bien vieillir… autant de thèmes abordés et d’infos pratiques à votre disposition.

Renseignez-vous auprès de votre antenne Camieg ou sur notre espace prévention santé.

Vous informer en santé sur le web

Santé bucco-dentaire

Dans le cadre de M’T Dents, vous bénéficiez à 18, 21 et 24 ans d’une visite de contrôle prise en charge intégralement tout comme les soins de suite s’ils sont réalisés dans les 9 mois.

En savoir plus en consultant la page M'T Dents.

Besoin d'aide ?

Retrouvez tous les moyens de contact sur la page Contactez-nous : par téléphone, en rencontrant un conseiller Camieg, par courrier.