Pour votre correspondance CAMIEG 92011 Nanterre Cedex

Tique

+ D’INFOS

Certains insectes comme la tique sont vecteurs pour l’homme de maladies dangereuses. Ils nécessitent d’agir avec prudence pour tenter d’éviter la contamination.

La tique, responsable de la transmission de la maladie de Lyme

Depuis 2006, la maladie de Lyme, transmise par les tiques, fait l’objet d’un plan national de lutte. Des conseils de prévention et un bon comportement en cas de morsure peuvent permettre d’éviter la maladie.

Les tiques et leur mode de vie

Les tiques sont des acariens qui se nourrissent de sang. Les femelles s’accrochent à la peau des animaux ou des hommes puis mordent afin de se nourrir de sang. Les tiques vivent dans les endroits humides et boisées, dans les prairies, les parcs, les jardins etc. 

La transmission de la borréliose de Lyme et autres maladies

Lorsqu’une tique mord un animal infesté par la bactérie Borrelia, elle en devient porteuse. Si elle mord ensuite un être humain, la personne peut alors être contaminée. Cette contamination peut entraîner la déclaration de certaines maladies comme notamment la maladie de Lyme (borréliose de Lyme) ou encore des encéphalites, des fièvres hémorragiques, des rickettsioses etc.

C’est la seule façon d’être contaminé. Le contact avec une personne ou un autre animal infecté ne peut pas transmettre la maladie.

Lorsque l’infection vient de se produire, l’antibiotique contre la maladie de Lyme est très efficace.

Sans ce traitement, la maladie de Lyme peut entraîner des troubles du système nerveux et du cerveau (paralysie, méningite etc.) ou des problèmes articulaires, cutanés, cardiaques ou neurologiques.

Les conseils pour se protéger

Se prémunir contre les morsures de tiques

Pour éviter de vous faire mordre lorsque vous êtes dans votre jardin ou en promenade, vous pouvez :

  • porter des vêtements longs et serrés aux poignets et chevilles. S’ils sont clairs, cela vous permettra de mieux repérer les éventuelles tiques ;
  • mettre des chaussures fermées ;
  • utiliser un répulsif sur votre peau et vos vêtements : déconseillé aux femmes enceintes et aux jeunes enfants, demandez conseil à votre pharmacien ;
  • préférer les chemins balisés et faire attention aux buissons et zones boisées ;
  • retirer simplement la tique si vous la sentez progresser sur votre peau. Lorsqu'elle n’a pas encore mordu, cela est facile puisqu'elle n’est pas fixée.

Vérifier l’absence de tiques

Après vos sorties, examinez minutieusement votre corps et celui de vos enfants pour vérifier l’absence de tiques. Même si les tiques sont fréquemment situées au niveau des aisselles, des jarrets, des organes génitaux et du cuir chevelu, il est nécessaire de contrôler l’ensemble du corps.
S’ils ont participé à la promenade, pensez également à inspecter vos animaux.

Enlever une tique

Si vous trouvez une tique, retirez-la au plus vite. Pour cela, achetez un tire-tique en pharmacie : agrippez la tête et tirez sans lâcher en faisant un mouvement circulaire. A défaut, utilisez une pince à épiler : agrippez la tête et tirez tout droit sans lâcher. Après extraction, désinfectez la plaie. Si vous n’avez pas tout retiré du premier coup, ne recommencez pas. N’utilisez jamais de produit chimique pour la retirer (éther, alcool). Surveillez la zone pendant un mois. L’apparition d’une petite plaque rouge dans les 24 premières heures est un réaction normale.

Consultez un médecin

Il est nécessaire de consulter un médecin si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • une plaque rouge apparaît puis s’étend au niveau de la zone dans les 3 à 30 jours suivants (érythème migrant) ;
  • la tique est restée plus de 36 heures ;
  • vous ne savez pas depuis combien de temps vous avez été mordu mais la tique était pleine de sang lors de l’extraction ;
  • vous avez été mordu par plusieurs tiques ;
  • vous constatez une dégradation de votre état de santé ;
  • vous êtes enceinte ;
  • votre enfant de moins de 8 ans a été mordu ;
  • vous êtes immunodéprimé.

Dans ces situations, le médecin traitant peut vous prescrire un antibiotique contre la bactérie Borrélia.

Signaler une morsure

En cas de morsure, vous pouvez la signaler sur le site ou l’application Citique créée par l’Inra, l’Anses et le ministère des Solidarités et de la Santé dans le cadre d’un projet de science participative.